Gatronomie

Published on mars 15th, 2017 | by Margaux

2

La nourriture au Sri Lanka (gastronomie sri lankaise)

La nourriture au Sri Lanka


La nourriture au Sri Lanka (à travers la gastronomie sri lankaise) a été nourrie d’un grand nombre d’influences (indiennes, arabes, anglaises, hollandaises, portugaises). Elle a beaucoup évolué au fil du temps, suite aux nombreux échanges culturels qu’a connu le pays.


La cuisine sri lankaise : les fruits et légumes


Une des particularités de la nourriture au Sri Lanka, c’est son emploi énorme de fruits et légumes. Il n’y a aucun souci pour consommer vos 5 fruits et légumes recommandé par jour lorsque vous serez dans le pays. En effet, chacun de vos plats sera bien garni de végétaux, principalement à cause de la religion du pays.


Le végétarisme au Sri Lanka


Il faut savoir tout d’abord que la nourriture au Sri Lanka est essentiellement végétarienne, voire végétalienne. En effet, 70% des sri lankais étant de confession bouddhiste, l’abattage des animaux terrestres est peu pratiqué sur le territoire. Parmi ces bouddhistes, on distingue les Theravada pour lesquels ne pas manger de chair animale relève d’une décision personnelle. On retrouve également les Mahayana qui ne consomment pas de viande d’une manière cette fois-ci systématique.

En tant que touriste, il est fortement déconseillé de consommer la viande que l’on trouve dans les restaurants locaux de cuisine sri lankaise. Généralement, il s’agit de poulet ou de viande de bœuf, mêlée à une grande quantité d’épices. Or, cette viande est souvent de très mauvaise qualité, les épices servant à camoufler leur goût de viande avariée. Le poisson est en revanche très consommé dans la gastronomie sri lankaise, qui est un pays vivant essentiellement de pêche, malgré l’interdit du bouddhisme. Voyager au Sri Lanka est une grande occasion de tester une cuisine entièrement exempte de produits animaux, profitez-en.


Les fruits


Les fruits les plus utilisés dans la composition de la nourriture au Sri Lanka sont :

  • Les papayes
  • Les mangues
  • Des mangoustans
  • Les bananes
  • L’ananas
  • Les ramboutans, anones, gulsambillas et woodapples
  • Les fruits de jaquier
  • Et bien sûr l’incontournable noix de coco, ou plutôt la King coco (une grosse noix de coco jaunâtre). Cette dernière est très utilisée dans les préparations salées, sous forme râpée, pour atténuer le goût du piment.

Dans la gastronomie sri lankaise, on se sert également beaucoup du lait de coco en guise d’alternative au lait d’origine animale. Enfin, parmi les fruits secs, on se nourrit essentiellement de noix de cajou. Ainsi, les fruits jouent un rôle essentiel dans la nourriture du Sri Lanka, consommés en tant quel ou sous forme de délicieux jus de fruits frais qui sont l’une des spécialités de l’île.


Les légumes et les féculents


En guise de légumes, la gastronomie sri lankaise est composée principalement d’aubergines (brinjal), de haricots, de chou-fleur, d’oignons, de tomates, de potirons, sans oublier les murungas peu connues en Occident : ce sont de grandes cosses vertes oblongues auxquelles on a donné le surnom de drumsticks, c’est-à-dire en français baguettes de tambour.

Du côté des féculents, la nourriture au Sri Lanka accorde les premières places aux pois chiches, aux lentilles, aux pommes de terre, aux haricots urd (une légumineuse typique du pays), aux patates douces, mais aussi et surtout de riz.

nourriture au sri lanka
Un assortiment de plats végétariens.


La gastronomie sri lankaise : le riz et le curry


Pendant longtemps en Europe le féculent de base a été le blé. Ensuite on est passé à la pomme de terre. Au niveau légume, les choux, les poireaux et les carottes ont longtemps été les plus consommés. Au Sri Lanka, le riz est la star des féculents.


Le riz comme base alimentaire


Bien que la gastronomie sri lankaise soit très diversifiée, elle s’appuie surtout sur une base incontournable : le riz et le curry. En effet, le riz occupe une place très importante dans l’agriculture et donc dans la nourriture du Sri Lanka. 34% des surfaces cultivées au Sri Lanka sont ainsi des rizières. On trouve une grande variété de riz au Sri Lanka, du samba blanc au riz rouge de type court. Le riz et le curry font partis intégrante de la nourriture au Sri Lanka, ce qui implique que les natifs en consomment presque matin, midi et soir. A partir de riz et de curry, la cuisine sri lankaise déploie toute une gamme de préparations qui leur serviront d’accompagnement.


Les accompagnements


Dans la gastronomie sri lankaise, parmi les préparations d’accompagnement, on peut citer le dahl (une soupe épaisse ou plutôt une purée de lentilles), le Gee Cola (composé de noix de coco râpée, de piment, d’oignons, de citron, de sel), les Papadams (des sortes de galettes frites) ou encore le Gombo (ou ladies fingers) qui est une sorte de légume haricot très particulier, à la consistance gluante.


Epices et condiments


La gastronomie sri lankaise est réputée pour être particulièrement épicée et difficile à digérer pour les Occidentaux à trop haute dose. C’est pourquoi les Sri Lankais ont adapté une partie de leur cuisine aux touristes. Pour éviter d’avoir trop d’épices dans votre riz et curry, vous pouvez demander un riz doux au serveur, qui vous donnera alors une composition modérément épicée.

L’épice la plus utilisée dans la cuisine sri lankaise est bien entendu la cannelle de Ceylan (le Sri lanka détient 90% de la production mondiale de cannelle). Vous trouverez d’autres agréables surprises dans les épices du riz et curry :

  • Les feuilles de curry
  • Le clou de girofle
  • Le curcuma
  • La noix de muscade
  • Le poivre
  • La cardamome
  • etc.

Mais ce qui donne surtout ce goût si particulier et si piquant au riz et curry, c’est évidemment son piment. Dans la nourriture au Sri Lanka, on trouve trois grands types de piments (que les natifs appellent cari) :

  • Le rouge, qui est le plus piment le plus fort.
  • Le noir, au goût intermédiaire.
  • Le blanc qui a un goût assez doux et onctueux.

nourriture au sri lanka
Un exemple de riz et curry (rice and curry en Anglais).


Les petites gourmandises


En dehors des repas normaux, il existe aussi pas mal de spécialités locales. Cela va des en-cas pour les petits creux aux desserts. Certaines de ces spécialités vont vous surprendre, cela mérite d’essayer.


Pour les petits creux


La cuisine sri lankaise regorge de petits beignets du nom de vadaï qui sont préparés à toutes les sauces et que l’on peut grignoter à n’importe quelle heure de la journée. Ces vadaï sont composés de farine de lentilles et d’épices, et ils sont parfois remplis aussi de légumes au curry.

La street food du Sri Lanka a beaucoup de succès notamment grâce à ses vadaïs et à ses crêpes. Ces dernières jouent en effet un rôle essentiel dans la cuisine sri lankaise. Parmi les différentes variétés de crêpes du Sri Lanka, on peut citer les hopper, mélange très particulier de saveurs, puisqu’elles sont composées à la fois de piment et de sucre.

D’autres aliments faits de farine peuvent servir à grignoter entre les repas ou faire office d’accompagnement. Le pain du Sri Lanka est un pain indien du nom de roti, que l’on peut manger sucré ou salé, souvent saupoudré de noix de coco râpée. On trouve aussi dans la gastronomie sri lankaise des sortes de chips de farine de lentilles ou de pois chiches, les appalam.


Quelques desserts ou plats sucrés courants


La nourriture au Sri Lanka est composée de mélanges sucré salé une grande partie du temps. Des fruits peuvent être utilisés en guise de légume (comme par exemple le fruit de jaquier) et vice-versa. Parmi les plats sucrés, outre les hoppers, on peut citer entre autres le wattalapam, qui est une crème caramel ainsi que le curd and treacle, une sorte de lait écaillé sucré. Mais encore une fois, la distinction entre sucré et salé n’est pas aussi évidente au Sri Lanka que dans le monde occidental.

cuisine sri lanka
Les fameux vadaïs, en-cas végétariens typiques.


Les boissons


Bien que n’étant pas au sens propre de la nourriture, on peut inclure un chapitre sur les boissons dans l’introduction générale à la nourriture au Sri Lanka.

Au Sri Lanka, troisième exportateur mondial de thé, on consomme principalement du thé noir. Introduit au XIXe siècle par les Anglais, ce thé noir, l’or vert du Sri Lanka, est réputé dans le monde entier et porte le nom de thé de Ceylan. Si vous voulez profiter pleinement des saveurs du thé de Ceylan, il est bon à savoir que le meilleur thé noir est généralement celui qui pousse en altitude.

Du côté des boissons alcoolisées, on trouve au Sri Lanka :

  • De la bière (beera)
  • La bière sans alcool composée à base de gingembre (ginger beer)
  • De l’arrack, un alcool très fort, issu de la distillation des fleurs de cocotier.

Au Sri Lanka, il vaut mieux éviter de boire de l’alcool les nuits de pleine lune pour ne pas se faire mal voir des natifs. Cela est dû à leurs croyances et peut choquer les gens si vous le faites. Ainsi, la vente d’alcool est stoppée une fois par mois, lors de la pleine lune.

Comme déjà évoqués plus haut, les jus de fruit frais du Sri Lanka (appelés palathuru yusha) sont incontournables. Ils sont principalement composés de mangue, de papaye, d’ananas et d’orange. Enfin, parlons du jus de fruit spécifique du Sri Lanka : le thambili. C’est un délicieux jus composé avec le fruit fétiche de l’île, la noix de coco.

Guide Voyage au Sri LankaContenu du guide
Notre guide contient toutes les informations utiles qui feront en sorte que votre voyage sera un moment unique et inoubliable.

Vous y trouverez les points suivants :

Introduction - 11 conseils aux voyageurs pour comprendre les coutumes locales - 7 choses cool du Sri Lanka - 5 endroits à voir absolument - 10 choses à faire absolument - 10 règles de sécurité pour votre voyage - Le coût de la vie (47 produits) - Les 6 arnaques les plus courantes - 3 suggestions d’itinéraires

Prix du guide : 9.95€Veuillez vérifier votre dossier spam, il se peut que l'e-mail arrive dans ce dossier.




2 Responses to La nourriture au Sri Lanka (gastronomie sri lankaise)

  1. Le Vraux says:

    Oh la la…. J’ai pas lu grand chose de vrai la dedans…. Les Sri-Lankais sont très loin d’être vegan…. Pour commencer :le lait de bufflonne ou de vache est très apprécié et est présent dans plein de recettes à commencer par le thé que les Ceylan boivent traditionnellement très infusé, sucré avec du lait…. Les plats les plus mangé par les Sri-Lankais comme le kottu, ou même les Currys contiennent ou sont mangé dans du rôti, un pain qui contient des œufs et du lait….
    Le Kiripeni est un yaourt à base de lait de bufflonne caillé et de miel de cocotier.
    Je suppose que ton guide ne t’as pas emmener sur les marchés, ou que tu n’as pas mangé chez l’habitant comme moi… Parce que les buffles, mouton ou poulet éventré à même le comptoir, c’est pas pour les touristes… Je peux aussi t’affirmer en tant que vrai connaisseur de la vie en Asie, et marié à une bouddhiste ( qui plus est diététicienne) que tuer des bête n’est pas proscrit par le bouddhisme… Seul les bébés ne sont pas tués…
    Et comment crois tu que les éléphants soit dressés pour les cérémonies bouddhiques ( et pour les touristes, toi aussi peut être) ça n’a rien de très vegan…

    Pour terminer sache qu’ absolument aucune culture “traditionnelle” n’est vegan ou que ce soit sur terre … C’est juste une mode néo moralisatrice occidentale dangereuse pour la santé et l’écologie

  2. Pingback: Sri Lanka - Itinéraire, climat, conseils et incontournables - Foxyblogtrotters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Guide sur le Sri Lanka

    Mon guide de voyage au Sri Lanka est un e-book au prix de 9.95€ vous expliquant en détail tout ce qu'il y a d'intéressant à faire au Sri Lanka et les arnaques à éviter.


    image list à puce Pour acheter le guide automatiquement via paypal / carte de crédit, cliquez ici :


    image list à puce Pour d'autre moyens de paiement, rendez-vous sur la page dédié au guide.
  • VISA Sri Lanka

    Pour être autorisé à voyager au Sri Lanka, il vous faut obtenir votre document ETA. Ce document vous dispensera des formalités de VISA pour un séjour de moins de 30 jours.

    Rendez-vous sur notre page dédiée afin de pouvoir remplir votre formulaire directement et facilement.
  • Articles au hasard

  • Vidéo souvenir

  • Commentaires récents